Catalogues de vente

Le catalogue de vente est, on le sait, une ressource importante pour l’histoire de l’art à partir de l’époque moderne. En gardant le souvenir des ventes aux enchères organisées, et des œuvres qui y ont été vendues, il permet de retrouver l’histoire de ces œuvres, d’appréhender des collections au moment où elles disparaissent, d’étudier le marché de l’art et les transferts nationaux et internationaux. Selon les époques, les auteurs et les ventes, le format de ces catalogues évolue, tout comme les renseignements donnés sur les œuvres, rendant leur identification plus ou moins évidente. Quelques spécialistes ont écrit nombre de catalogues de ventes d’antiques à Paris au XIXe siècle, comme Léon Jean Joseph Dubois ou Jean de Witte, mais la plupart sont anonymes.

Première page du catalogue de la vente Durand, 1836, rédigé par Jean de Witte.

Certains exemplaires sont particulièrement intéressant, car ils possèdent des annotations prises aux moment de la vente, qui peuvent révéler le prix d’achat voire le nom des acheteurs.

Toutes les bibliothèques d’histoire de l’art conservent des catalogues de vente des siècles passés, et celle de l’INHA possède un très beau fonds. D’importants programmes de numérisation, en France et à l’étranger, permettent aujourd’hui l’accès à de nombreux exemplaires de ces catalogues ; un partenariat en cours existe ainsi entre la bibliothèque de l’INHA et la Bibliothèque nationale de France pour couvrir un maximum des fonds des XVIIIe, XIXe et XXe siècles. Ces catalogues sont consultables sur la bibliothèque numérique de l’INHA et sur Gallica.