Les Antiques à l’épreuve du marteau. De la vente aux contextes : la collection d’antiquités et l’activité archéologique de Gustave Adolphe Beugnot (1799-1861), par Christian Mazet.

La vente en mai 1840 du Cabinet d’antiquités du Vicomte Beugnot, dont l’identité nous était presque encore inconnue jusqu’à peu, constitua l’un des événement les plus importants du marché des antiquités de la première moitié du XIXe siècle. Des études récentes et des recherches inédites effectuées en archives à Paris et à Rome permettent désormais de mieux connaître l’homme qui est à l’origine de sa constitution, Gustave Adolphe Beugnot (1799-1861), sa carrière diplomatique, son activité archéologique et scientifique dans l’Italie antiquaire des années 1830 ainsi que les provenances, certaines originales pour l’époque et parfois même dotées de contextes précis, puis la dispersion des œuvres grecques et étrusques qui majoritairement la constituaient

Extrait de la journée d’étude « Les Antiques à l’épreuve du marteau. Premiers résultats et perspectives du programme Répertoire des ventes d’antiques en France au XIXe siècle » (INHA – Musée du Louvre), 26 Janvier 2018. https://venteantique.hypotheses.org/files/2018/01/2018_JE_Antiques_programmeA5_pages.pdf.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search