Les marbres de la collection Pourtalès – 2 – Les prix et les acquéreurs

Fig. 4 : Répartition par prix des sculptures
Fig. 1 : Tête d’Apollon Giustiniani, British Museum

205581 Francs. C’est ce qu’a rapporté la vente de la section « sculpture » de la vente Pourtalès. Comment comprendre cette somme ? Les statisticiens estiment qu’un franc de 1850-1860 équivaudrait entre 2.9 et 3.5 euros actuels ; j’avoue être bien incapable de comprendre le mode de calcul qu’ils effectuent, et ne pas trouver cela très parlant. Un franc (5 grammes) équivaudrait à 4.5 grammes d’argent pur, donc cette somme représenterait près de 925 kilos d’argent. Près d’une tonne. C’est tout de suite plus parlant.

Concrètement, il y a plus simple pour comparer : 200000 F, c’est ce qu’a payé le comte de Pourtalès pour l’achat des deux terrains de la rue Tronchet où il fit bâtir son hôtel particulier, juste derrière l’église de la Madeleine, dans le quartier aristocratique de l’époque.  Paris n’a jamais été connu pour la faiblesse de ses prix immobiliers, en particulier dans ces quartiers-là. Lorsque le comte décède en 1855, ses quatre enfants reçoivent une part égale de l‘hôtel construit pour lui par le célèbre Durban, connu par le grand public depuis l’agression d’une certaine Kim Kardashian comme « l’hôtel des stars« , d’une hauteur de 300000 F en valeur nominale. Autre élément de comparaison, lorsque le comte avait acheté en 1806 l’immense château de Bandeville et son parc, c’était pour la rondelette somme de 700000 F.

Rapportons, pour nous amuser, cela à la vie du peuple de Paris travaillant dans ce genre de lieux : la cuisinière du peintre Pajou à son décès, en 1828, gagne annuellement 350 F, son domestique 500 F ; une femme de ménage gagnerait 1.5 F par jour en 1890 (merci à Mme Stauner !). Il faudrait environ 588 annuités à cette cuisinière pour s’offrir les sculptures Pourtalès…

Fig. 2 : Auguste Pourtalès, Antikensammlung de Berlin

205581 F est donc une somme extrêmement importante. Comme souvent,  seules quelques pièces, considérées comme des « chef-d’œuvres » accaparent la majorité de cette somme : la tête d’Apollon Giustiniani (fig. 1) achetée 47000 F par Rollin pour le British Museum, l’Auguste Pourtalès (fig. 2), acheté 26200 F par Helbig pour le musée de Berlin, deux bustes non identifiés en porphyre achetés par Roussel et le Satyre ou Faune acheté par Demidoff 15300 F, forment à elles seules plus de 50 % du total. (Vous trouveres plus bas la transcription du procès-verbal avec nos lectures, susceptibles d’évoluer).

Mais cette somme est à rapporter aux autres catégories, en particulier aux peintures : le seul petit tableau d’Antonello da Messina, le Condottiere, a été acquis par le Louvre pour 113500 F ! Cette seule peinture équivaut à la moitié des sculptures Pourtalès.

Fig. 3 : Antonello da messina, Il condottiere, Musée du Louvre

Nous avons identifié la majorité des acheteurs, certains avec une certaine facilité, d’autres plus difficilement. Quelques-uns demeurent inconnus de nous, d’autant que la lecture des noms n’est pas évidente et qu’ils achètent rarement plus d’un lot : Durlarcher, Peliz (?), Villermot, Pramondo (?), Duval, Gonin, Margolier ou Margolies (?), Villermoz, Bourru ou Dourru (?), Reboux (?), Lorat (?) et Brun (?).

Nous avons des hypothèses dans certains cas, comme pour Damour, Berger et Grimardias. Mais les principaux acheteurs sont identifiés :

-Raymond-Sabatier, de Nolivos, Demiddoff, Hirsch, Quantinet, Roger, Bertrand, Paravey sont des collectionneurs ;

-Helbig et Jules Sabatier achètent pour les musées de Berlin et Saint-Pétersbourg ;

-Camille Rollin est un célèbre marchand qui achète ici pour des collectionneurs britanniques, et surtout le British Museum ;

– Roussel, Delange, Charvet, Geslin sont d’autres marchands, et collectionneurs pour certains, peut-être aussi agents en cette occasion ;

-de Triqueti et Rousset sont les agents du Duc d’Aumale et de la comtesse Dzialinska.

– Enfin, viennent les héritiers du comte de Pourtalès : Charles, Edmond et Robert de Pourtalès sont ses fils ; Charles de Ganay son gendre, mari d’Eudoxie ; Guillaume de Pourtalès et Maurice de Ganay deux de ses petits-fils.   

Les marchands, qu’ils achètent pour revendre ou directement en tant qu’agent ou courtier au profit d’un musée ou d’un collectionneur, sont évidemment les grands gagnants de ces enchères (fig. 5). D’une part car ils sont les grands habitués des ventes, et maîtrisent mieux l’art d’enchérir au bon prix au bon moment, d’autre part car c’est à eux, et surtout à Rollin, que l’on a confié les plus gros portefeuille. 

Fig. 5 : Répartition par acquéreur

Les rôles ne sont pas toujours clairement distincts car certains marchands sont des collectionneurs, certains collectionneurs peuvent se transformer occasionnellement en marchands, et tous sont susceptibles d’agir pour une tierce personne (rôle d’agent).

Deux grandes déceptions sont à souligner, car c’est aussi une part importante d’une recherche, confrontée parfois à des échecs.

Que sont devenus par exemple les objets achetés par Roussel ? Nous avons échoué à en retrouver la plupart, qui ne figurent pas dans sa vente post-mortem l’année suivante, en 1866. Achetait-il au profit de quelqu’un d’autre ? Où est, en particulier, le célèbre vase de Pallas en porphyre vanté par Wincklemann ?

Surtout, qui est Hoggard, écrit aussi Hogarth, Hoggarth ou Hogard ?   Probablement un britannique, puisque nous suivons la trace de plusieurs objets vers la collection Amherst, vendue en 1921. Ce fut l’un des principaux enchérisseurs, et pourtant nous ne le retrouvons pas. D’autant que son comportement est des plus intéressant : il achète exclusivement des objets égyptiens. D’où l’idée, que nous tenterons de développer dans un prochain billet après une recherche complémentaire, qu’il pourrait être l’agent de Lord Amherst.

Nous espérons que d’autres sauront mieux que nous compléter ces lacunes.

Annexe : transcription du procès-verbal, n°1-130 (pour les prix,  »- » indique une vente conjointe avec un objet précédent au sein du même lot, avec le même numéro de procès-verbal)

N° de cataloguen° de procès-verbal (PV)

Acquéreur

Prix
12283Mannheim1700
21987Durlarcher2799
31988Roussel250
42374Hoggard300
52376Damour (écrit d’amour ?)31
62376Damour (écrit d’amour ?)
72376Damour (écrit d’amour ?)
82377Alfred Lorat (?)230
92382de Voguë140
102379Edmond de Pourtalès22
112367Peliz (?)17
122366Melle Rousset240
132380Edmond de Pourtalès1000
142379Edmond de Pourtalès22
152381Melle Rousset110
162383Damour31
172383Damour
182384Grimardias36
192385Villermoz185
202386Pramondo (?)270
212388Helbig85
222364Helbig26200
232388Helbig85
242373Melle Rousset50
252373Melle Rousset
262373Melle Rousset
272372Helbig92
282372Helbig
292369Duval135
302370Damour31
312371Bertrand (de Saint Germain)135
322368Gonin (?)165
332365Helbig90
342392Robert de Pourtalès1200
352393Geslin1600
362394Rollin460
372391Robert de Pourtalès8500
382395Rollin625
392396Rollin270
402397Geslin420
412398Geslin310
422399Rollin1000
432400Melle Rousset70
442401Helbig6100
452402Hoggard125
462390Demidoff15300
472403Geslin750
482404Melle Rousset310
492405Rollin250
502406Edmond de Pourtalès610
512328Hoggard54
522408Rollin245
532409Edmond de Pourtalès245
542341Charles de Pourtalès470
552332Guillaume de Pourtalès78
562410Charles de Pourtalès2000
572326Grimardias10
582326 (bis)Geslin10
592411Bourru ? Dourru ?280
602338Duval105
612325Grimardias13
622352Rollin140
632350Rollin700
642413Edmond de Pourtalès650
652355Melle Rousset57
662356Rollin3000
672414Roussel1250
682339Hirsch148
692324Reboux (?)4
702327Maurice de Ganay160
712351Melle Rousset90
722415Roussel400
732344Melle Rousset700
742342Helbig300
752343Berger2420
762340Edmond de Pourtalès505
772340Edmond de Pourtalès
782266Melle Rousset ?250
792349Demiddoff360
802348Rollin380
812270Rollin7000
822272Edmond de Pourtalès2500
832264Delange375
842263Delange150
852269Rollin47000
862275Rollin9100
872284Helbig1750
882281Baron Roger225
892262Peliz (?)180
902284Helbig1750
912260Grimardias245
922247Helbig37
932267Hoggard255
942261de Vogüé280
952248Rollin50
962249Sabatier60
972250Helbig162
982268Charles de Ganay1500
992252de Nolivos82
1002258Sabatier255
1012254de Triqueti150
1022257Hirsch40
1032253Helbig255
1042407Magolier (?)65
1052259Grimardias285
1062277Roussel7100
1072276Roussel20000
1082276Roussel
1092245Robert de Pourtalès22
1102244Grimardias31
1112241Melle Rousset15
1122242Melle Rousset9
1132243Brun (?) (D)8
1142273de Vogüé barré : Reiset3500
1152280Melle Rousset350
1162285Paravey650
1172286Melle Rousset230
1182271Charles de Pourtalès5100
1192255Quantinet71
1202282Helbig425
1212288Rollin1275
1222246Helbig44
1232287Guillaume de Pourtalès1010
1242240Sabatier17
1252265Quantinet265
1262278Rollin2000
1272274Rollin1725
1282251Grimardias52
1292239Charvet16
1312236Grimardias8

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search